viagra for sale online uk nolvadex gyno viagra precio farmacia where to purchase viagra in delhi can you get cialis in canada where can i buy arimidex and nolvadex
8 mars 2015

Et Dieu créa la femme… Et le pagne du 8 mars aussi !

 Le 08 mars Messieurs ! 

La plupart d’entre vous ne sait même pas quel en était le thème cette année. Vous n’en voyez même pas l’utilité, la célébration d’une telle journée. Du moins, au Cameroun. Rassurez- vous : la plupart des Camerounaises ignorent comme vous non seulement la nécessité de célébrer une journée en leur honneur mais aussi, le thème de l’édition 2015. Mais certaines se proclameront féministes, d’autres non. Ce qui est certain, c’est que vous messieurs, avez senti passer cette fête … dans vos poches. Il a fallu payer LE pagne et les artifices qui vont avec.

Sont- elles si indépendantes qu’on le croit ?

Il faut tout de suite partir du postulat que je suis de sexe masculin. Célibataire aux yeux de la loi, mais qu’est-ce que cela change puisque moi aussi, je reste soumis au diktat du pagne. Ne nous voilons pas la face : quand vous travaillez, vous êtes dans la machine économique. Il faut dépenser car vous « ne travaillez pas les cailloux ». Il faut dépenser. Elles auront beau crier à quel point elles sont indépendantes, mais rassurez-vous : à l’approche du 8 mars, elles oublient volontiers cette revendication pour exiger aux hommes de leur vie de payer le pagne, la coiffure et les artifices qui vont avec. A croire que cette journée est si vitale pour elles. A croire qu’avant cette journée, elles n’existent pas. A croire que la crise identitaire de la femme camerounaise tourne autour de ce pagne. Alors, que vous le vouliez ou pas, vous allez débourser. Et vous rendre à l’évidence : elles ne sont pas si indépendantes qu’on veut nous le faire croire.

La question du fameux plafond de verre.

Mesdames, n’allez pas imaginer que ceci est spécialement tourné contre vous. Cependant, force nous est de constater que dans la lutte sous- jacente des genres, vous oubliez parfois que les priorités sont ailleurs. Vous constituez la majeure partie de la population camerounaise. Vous oubliez que, de fait, en vous laissant dominer et abuser par ce qu’on pourrait nommer les schèmes socio- culturels. Un terme bien compliqué qui renvoie de façon basique à votre basse condition de bétail lors de la dot. Une expression qui justifie pourquoi vous êtes très peu à avoir accès à des postes à grande envergure politique ou économique. Le ratio baisse de façon drastique quand il s’agit du pouvoir politique ET économique.

C’est naïf de croire que ce pouvoir, les hommes camerounais vous l’accorderont et vous considérer comme égales. Tout au plus, ils feront semblant, en sachant que vous vous contenterez du peu d’attention que les autres vous accorderont.

Au niveaux des hommes, la concurrence est déjà assez rude entre eux pour qu’ils permettent que vous entriez dans l’équation de la conquête du pouvoir. Alors, le pagne. Le pagne restera un avatar que l’on agitera sous vos yeux pour vous calmer.

Le comble est qu’il ne cesse de grimper.

Sept mille huit cent de nos francs CFA. C’est le prix avant la flambée qui appert très souvent à l’approche de la journée du 8 mars. C’est ce que vous valez pendant cette période et vous nous le faites savoir. Pour avoir la paix, les hommes dans les ménages vous le concèdent comme un caprice. Mais pensez- y. En temps normal, avoir cet argent est source d’une multitude de négociations qui mettent parfois des mois. De quoi encourager la crise de ménage. Pourtant, vous avez les mêmes aptitudes intellectuelles sinon plus que les hommes. Quelqu’un de non avisé sera tenté de dire que vous êtes guidées par la vanité. En effet, avoir le pagne du huit mars au Cameroun, c’est être une « femme capable ». Le mot est lâché. Avec un sourire qui tend vers la grimace. Un rictus en fait. Mais oui, il ne nous plaît pas tant que cela, de vous le donner cet argent. Il y a toujours des grincements de dents mais c’est le prix à payer pour vous rappeler que malgré tout, vous restez sous la coupe masculine. C’est aussi le prix à payer pour vous cacher le plafond de verre qui pèse sur vous.

On a juste envie de dire, cessez d'agiter le pagne de la journée de la femme comme un étendard. Click To Tweet

Vous n’influencerez jamais le monde en suivant ses diktats. Surtout que la notion de genre est de plus en plus discutable ces jours- ci. A chacun ses guerres, me direz- vous. Je vous retourne la réplique. Et j’ajoute les questions suivantes : chaque année que symbolise le 8 mars pour vous ? Que souhaitez vous changer ? Comment comptez- vous faire pour parvenir à vos fins ? Et même, c’est quoi, être une femme ?

Pensez- y.

Comments



There are no comments

Add yours

What moves you?