100mg viagra professional antabuse price south africa is viagra covered by insurance viagra tablet use in hindi levitra bestellen
Bona_Moshare

Richard Bona Tourne le Dos au Cameroun

On ne le dira jamais assez : l’industrie événementielle se porte mal au Cameroun ! Si les différentes parties prenantes de la sphère événementielle camerounaise semblent ne pas en tenir compte, c’est certainement parce qu’elles n’ont pas entendu Richard Bona déclarer : «I am not going to play in Cameroon anytime soon ! » dans une interview qu’il a bien voulu accorder au blog Creative And Moving. Rien que de penser que cette légende du Jazz et de la Bass ne donnera peut-être plus ces superbes concerts au pays me fait trembler. Et le Cameroun tout entier devrait trembler avec moi. L’heure est grave !

A en croire les experts, si l’événementiel se porte mal c’est à cause du manque de financement et de sponsoring. Mais pour la légende du Jazz, le problème se trouve ailleurs:

I love my country but it is so hard to play there (…) When it comes to get the things done, we’re just so complicated and that doesn’t work with me (…) I decided to take a break from playing in Cameroon because 100% everybody is late, that’s unbelievable.”

Richard Bona Interview by Creative and Moving

C’est bien ça le véritable problème: le RETARD! On est en retard dans la conception, on l’est dans la planification, la réalisation et l’évaluation. Avec ça, les sponsorings et autres financements on les a difficilement parce que, figurez-vous, ON EST EN RETARD !
Ça ne fait pas sérieux et on passe rapidement pour des amateurs qui ne savent pas ce qu’ils font ni comment ils ont fait pour se retrouver là. Bien sur, quand le vin est tiré, il faut le boire. Cependant, la réalisation d’un événement n’est pas forcément synonyme de sa réussite. Très souvent c’est l’arbre qui cache la forêt.

Même avec la plus grande passion du monde, il est difficile pour un professionnel de se retrouver entourer d’amateurs qui ne se rendent pas compte des opportunités qui leur sont offertes. Ces génies de la culture camerounaise ont tellement de choses à donner au Cameroun mais nous ne le leur rendons mal. Et c’est la mort dans l’âme qu’ils sont contraints d’avancer sans tirer le Cameroun derrière eux.

Ressaisissons-nous et prenons le taureau par les cornes avant qu’il ne soit trop tard !
Si on veut réussir, copions les meilleurs et saisissons à temps les différentes opportunités !


Retrouvez l’interview de Richard Bona dans son intégralité et bien d’autres interviews sur le site de Creative and moving.
Interview Richard Bona by Creative and Moving via YouTube

Comments



There are no comments

Add yours

What moves you?