non prescription 400mg viagra do they sell viagra at shoppers drug mart reviews for generic levitra donde puedo comprar viagra costa rica
Night Scene

Yaoundé chauffe la nuit !

Ça y est ! La tornade est passée. Janvier est derrière vous. Vous pouvez recommencer à « vivre ». Non pas que vos fonctions vitales se soient arrêtées, c’est juste que vous étiez dans une espèce de léthargie. Heureusement, février est là et Yaoundé va vous sentir passer. En tout cas ce ne sont pas les coins chauds qui manquent. Il y en a pour tout le monde et pour toutes les bourses.

Pour les « jongleurs », il n’en faut pas beaucoup. Des bières aux prix normaux, des grillades (porcs, poulets, poissons…) et éventuellement de la bonne musique – du moins de la musique populaire Camerounaise. Vous ferez certainement la tournée des bars de la rue de la joie, du camp SONEL, de KONDENGUI ou d’EKOUNOU. Lorsque besoin se fera, vous prendrez certainement quelques grillades à la montée CAVO avant de retourner vers une ambiance cabaret au MEDJANG ou à Carrossel.

Maintenant, il y a ceux que je qualifie de « médium » qui ont un style de vie à peu près moyen en matière de sorties. Vous êtes assez stéréotypés. Vous constituez des bandes pour amortir les coûts. Vous commencez vos soirées en mangeant quelque chose au carrefour Bastos (poulet, chawarma, brochettes de porc…) et en buvant une ou deux bières. Et quand vient minuit, vous vous déportez en boîte de nuit pour « secouer » un peu.

Comme troisième et dernière catégorie, on a les riches et assimilés. Ici, tout réside dans la qualité. Vous n’avez pas besoin d’excès (musique, alcool, nourriture…). Vous mangez au BINIOU, faites un tour au BLACK AND WHITE pour consommer champagne et spiritueux. Pour finir, vous passez la nuit dans un hôtel de luxe en compagnie d’une call girl de haut calibre.

Que vous soyez de l’une de ces catégories importe peu car Yaoundé chauffe la nuit !

 

Photo Source: Olympic Club Yaoundé

Comments



There are no comments

Add yours

What moves you?